Sélectionner une page

compte rendu quotidien de Christine Turgeon, reporter

J’ai démarré le congrès sur les chapeaux de roues avec un horaire très chargé pour ma première journée : mais, quelle belle journée!

Tout d’abord, une conférence sur l’évaluation monétaire menée par deux archivistes de BAnQ, suivi d’un atelier pratique sur le même sujet. J’ai appris beaucoup grâce à ce cours accéléré, j’ai apprécié qu’on nous fournisse des exemples clairs et faciles à suivre. Je retiens l’esprit de collaboration chez BAnQ, les conférencières ont souligné le travail de mentorat qu’elles effectuent. Pour une archiviste qui débute sa carrière comme moi, cet aspect est vraiment intéressant.

À l’heure du dîner, les prix Robert-Garon et Jacques-Grimard ont été respectivement remis à la Ville de Laval et à Monsieur Jacques Rouillard. Ces prix soulignent le travail remarquable d’un organisme et d’un individu pour le développement et la promotion de la discipline archivistique.

En après-midi, j’ai eu la chance d’assister à deux conférences qui abordaient le parallèle entre l’art et les archives. Il existe une interaction riche et fascinante entre ces deux domaines qui est pourtant peu étudiée. Les conférenciers de ces deux activités ont, entre autres, mentionné le travail d’Yvon Lemay concernant l’émotion comme angle d’approche des archives et je me suis promis de jeter un œil aux travaux de l’archiviste et de sa collègue Anne Klein.

En début de soirée, la conférence de Monsieur Jean-François Nadeau nous a enchantés. Il nous a partagés, avec un ton poétique et humoristique, sa passion pour les archives. Sur ce, ma journée s’achève, je vais profiter de ma dernière heure au Palais des Congrès pour sillonner le salon des exposants et papoter avec mes collègues archivistes, un verre à la main.

À demain!