Nous aurons le plaisir de recevoir dans le cadre de la conférence d’ouverture du 48e congrès de l’AAQ, M. Michel Lalonde, responsable des archives au Centre de recherche en civilisation canadienne-française de l’Université d’Ottawa de 2005 à 2017 et archiviste au CRCCF depuis 1987. M. Lalonde nous partagera, à partir de son point de vue, « un texte sur le métier d’archiviste (s’il n’y en a qu’un), sur les paradoxes, voire les contradictions de la discipline et de son théorique. […] une problématique de l’objet «archives» en relation avec les humains, la société et le temps, la transmission et la civilisation. Ces relations conduisent, notamment et nécessairement, à une réflexion éthique sur l’archivistique et les archives. »

Auparavant, M. Lalonde était archiviste contractuel aux services des archives de la Congrégation de Notre-Dame, de l’Université de Montréal et de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), entre 1975 et 1981, puis archiviste du département des archives du Centre canadien d’architecture, de 1980 à 1985. Il a aussi enseigné l’archivistique à titre de chargé de cours, de 1978 à 1997, à l’Université de Montréal (Département d’histoire et École de bibliothéconomie et des sciences de l’information), à l’UQAM (professeur invité, 1985-1986), et à l’Université du Québec à Hull. Il a été archiviste-conseil (1980-1987) et il agit, occasionnellement, depuis 1986, comme expert à titre privé et membre de comités du Conseil national d’évaluation des archives. Il est membre (archiviste professionnel certifié) de l’Association des archivistes du Québec (AAQ), membre du Comité consultatif des acquisitions de Bibliothèque et Archives Canada, ainsi que membre fondateur du groupe Archives à voix haute des deux rives de l’Outaouais.