Sélectionner une page

Compte rendu de la deuxième journée du Congrès 2018 par Émeline Levasseur

Tôt ce matin, dès 8 heures, les archivistes se sont donnés rendez-vous à Drummondville mais aussi sur Facebook pour écouter les actualités, non pas de la radio comme on peut le faire au petit-déjeuner, mais celles de Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Après cette matinale, le congrès abordait une nouvelle fois une initiative de crowdsourcing. J’étais toute ouïe à la présentation d’une plateforme collaborative mettant en valeur le patrimoine iconographique et particulièrement photographique du Québec. Les participants s’accorderont à dire que la diffusion est toujours une fonction essentielle à l’archivistique. Et, tiens donc, Geneviève Piché déclarait à peine une heure plus tard « il faut donner vie aux archives ! » en traitant de la question de l’efficacité des projets de numérisation et de publication des archives sur le Web.

À l’heure du dîner, en plus de nous avoir ravi les papilles, l’AAQ décerna les prix de l’année 2018. Ainsi, Philippe Michon remporta le prix du meilleur article ainsi que Clément Oury, une mention d’excellence, Sarah Bellefleur Bondu celui de bénévole de l’année, et Pierre Lavigne celui de membre émérite.

Le temps pour moi de prendre le dessert, je rencontrai Frédéric Giuliano et là encore il fut question de valorisation puisque nous avons fait écho aux présentations de projet de crowdsourcing. La suite de l’après-midi traita de la place des professionnels de l’information dans les organisations et proposa des pistes d’action pour accroître notre pouvoir.

En fin de journée, il était justement l’heure d’exprimer votre pouvoir décisionnel à l’assemblée générale de l’AAQ, avant de vous retrouver nombreux au coquetel puis au banquet afin de se détendre un peu !