Sélectionner une page

Nouvelles du congrès 2018

Vous trouverez ci-dessous, l’ensemble des nouvelles concernant le congrès qui ont été publiées au courant de l’année.


 

47e congrès de l’AAQ : Troisième journée!

Compte rendu de la deuxième journée du Congrès 2018 par Léandre Alain

Après une soirée festive, et tôt le matin, les archivistes du congrès se sont rassemblés pour assister à la diffusion d’actualités par Bibliothèque et Archives Canada. La situation sur les projets en cours et en devenir a été le point de mire de la présentation.

Par la suite, j’ai pu participer à la conférence de Francis Loiselle, archiviste chez Agropur. La présentation a identifié les défis et enjeux liés la gestion documentaire en milieu privé. Les stratégies sont multiples et l’archiviste doit s’adapter et déployer un plan pour être compris.

Un intermède entre les conférences m’a permis d’aller rencontrer Anne Klein, qui était présente pour le lancement d’un nouveau livre. Intitulé Consommer l’information : De la gestion à la médiation documentaire, l’ouvrage que j’ai déjà feuilleté est un autre phare de référence que les archivistes pourront utiliser dans leur quotidien professionnel.

Après une conférence informelle de discussion entre archivistes, portant sur les raisons mêmes de la profession, j’ai rejoint mes collègues autours de la table pour un dernier repas. En clôture au diner, et au congrès même, Carol Couture nous a présenté une réflexion autour des valeurs professionnelles personnelles de l’archiviste. Ces valeurs orientent nos décisions dans le quotidien, et elles sont acquises par la socialisation professionnelle. C’est bien elles qui bâtissent notre expertise. Un propos fort inspirant, scellant la pertinence d’un tel événement et la fin du congrès apprécié par tous!

47e congrès de l’AAQ : Deuxième journée!

Compte rendu de la deuxième journée du Congrès 2018 par Émeline Levasseur

Tôt ce matin, dès 8 heures, les archivistes se sont donnés rendez-vous à Drummondville mais aussi sur Facebook pour écouter les actualités, non pas de la radio comme on peut le faire au petit-déjeuner, mais celles de Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Après cette matinale, le congrès abordait une nouvelle fois une initiative de crowdsourcing. J’étais toute ouïe à la présentation d’une plateforme collaborative mettant en valeur le patrimoine iconographique et particulièrement photographique du Québec. Les participants s’accorderont à dire que la diffusion est toujours une fonction essentielle à l’archivistique. Et, tiens donc, Geneviève Piché déclarait à peine une heure plus tard « il faut donner vie aux archives ! » en traitant de la question de l’efficacité des projets de numérisation et de publication des archives sur le Web.

À l’heure du dîner, en plus de nous avoir ravi les papilles, l’AAQ décerna les prix de l’année 2018. Ainsi, Philippe Michon remporta le prix du meilleur article ainsi que Clément Oury, une mention d’excellence, Sarah Bellefleur Bondu celui de bénévole de l’année, et Pierre Lavigne celui de membre émérite.

Le temps pour moi de prendre le dessert, je rencontrai Frédéric Giuliano et là encore il fut question de valorisation puisque nous avons fait écho aux présentations de projet de crowdsourcing. La suite de l’après-midi traita de la place des professionnels de l’information dans les organisations et proposa des pistes d’action pour accroître notre pouvoir.

En fin de journée, il était justement l’heure d’exprimer votre pouvoir décisionnel à l’assemblée générale de l’AAQ, avant de vous retrouver nombreux au coquetel puis au banquet afin de se détendre un peu !

47e congrès de l’AAQ : Première journée!

Compte-rendu de la première journée du Congrès 2018 par Alexandre Soucy.

Journée d’ouverture du 47ième congrès de l’AAQ. Dès 8h00, les organisateurs étaient à peaufiner les derniers préparatifs, tandis que les exposants achevaient la mise en place de leurs kiosques. À cette heure, déjà les lève-tôt se retrouvaient pour échanger, un café et un croissant à la main.

À 10h30, j’assistai à la conférence sur le projet de centre de conservation du Mouvement Desjardins; l’enthousiasme des deux conférencier-es a fait de cette première conférence un excellent coup d’envoi. Le buffet du midi fût ensuite l’occasion de discuter avec nos collègues, tout en absorbant l’énergie nécessaire pour l’après-midi : 2 conférences à venir tout de même! J’ai pour ma part assisté à la session étudiante fixée pour 13h45, et ce fût un véritable coup de cœur; la diversité, l’originalité du contenu ainsi que la fluidité des exposés m’a littéralement enchanté. L’après-midi s’est terminé avec une présentation rapide sur le patrimoine industriel et sur l’importance, d’un côté, de convaincre les entreprises quant à la conservation de leurs archives, et de l’autre, de rejoindre le public par une mise en valeur dynamique et axée sur l’ingéniosité souvent sous-jacente à l’objet industriel lui-même, peu importe son âge.

Enfin, tous furent réunis dans la grande salle pour la conférence d’ouverture. Le mot du président, dynamique et fort agréable, lança le bal avec brio, suivi du conférencier invité de Suède, monsieur Anders Sjöman, du « Centre for Business History » de Stockholm. Ce dernier présenta, avec plusieurs exemples visuels et pertinents, toute l’importance de la mobilisation de l’histoire des entreprises dans l’organisation de leur avenir. En bref, une première journée chargée et bien orchestrée !

Séances en direct avec Facebook Live!

https://www.zebulon.fr/actualites/16567-facebook-live-il-est-possible-de-faire-un-live-de-deux-utilisateurs-simultanement.html

Le congrès commence demain, le 30 mai 2018! Si vous ne pouvez être avec nous à Drummondville cette semaine, vous pouvez quand même visionner 2 séances en Facebook Live sur la page de l’AAQ. Pour toutes les informations, participez aux 2 évènements Facebook :

BAnQ vous informe : https://www.facebook.com/events/446489612430829/

BAC vous informe : https://www.facebook.com/events/211566119637739/

Capsules vidéo du président

Vous les avez peut-être déjà remarquées sur la page Facebook et le compte Twitter de l’AAQ au cours des derniers mois : Le président du 47e congrès de l’AAQ, Jonathan Guilbault, vous renseignait et vous invitait en vidéo au congrès dans sa ville natale, Drummondville!

Voici donc les trois capsules vidéo à voir ou à revoir :

Octobre 2017

Janvier 2018

Mai 2018

Le programme final!

C’est le moment tant attendu dans l’organisation du congrès : le dévoilement du programme final! Au cours des derniers mois, vous avez vu l’évolution du programme préliminaire sur lequel le comité organisateur a travaillé d’arrache-pied.

Dans le programme final, vous trouverez de tout nouveaux ateliers techniques et des conférences ajoutées! Nous espérons vous retrouver à Drummondville pour ce rendez-vous unique.

Télécharger le programme final en PDF.

Il est toujours temps de s’inscrire : les inscriptions tardives se déroulent jusqu’au 26 mai prochain. Visitez la boutique en ligne : https://archivistes.qc.ca/categorie-produit/congres/

Les congressistes déjà inscrits recevront bientôt des informations par courriel, pour ceux qui souhaiteraient changer leur choix de conférences.

Lancement de livre

Durant le congrès 2018, nous aurons le plaisir d’assister au lancement du tout nouveau livre proposé par Anne Klein et Martine Cardin : Consommer l’information : De la gestion à la médiation documentaire.

L’apparition des technologies numériques en réseau font de l’« usager » le nouveau sujet numérique, induisant, pour les institutions patrimoniales, un accroissement de la demande d’informations définies en temps réel et adaptées aux préoccupations personnelles des usagers. L’archivistique ne peut échapper à ce recentrage et les archivistes, par leurs activités de formation, de gestion de l’accès et de valorisation, sont amenés à participer à la création d’espaces de significations partagés ; en d’autres termes, ils deviennent agents de médiation.

Les textes réunis dans cet ouvrage appellent, chacun à sa manière, une réflexion quant
à ce nécessaire repositionnement des archivistes. Que le regard se pose sur le geste archivistique, sur celui de l’utilisation ou, plus largement, sur le contexte institutionnel, les auteurs soulignent la complexité des archives quant à leur manière d’être signifiantes et la multiplicité des enjeux auxquels les archivistes ont à faire face. Cet ouvrage appelle, en somme, à un changement de posture épistémologique et éthique qui trouve son fondement dans le développement d’une culture participative.

Les auteurs : Guillaume Boutard, Martine Cardin et Christian Desîlets, Didier Devriese, Laure Amélie Guitard, Anne Klein et Yvon Lemay, Stéphan La Roche, Jean-Philippe Legois, Sylvain Senécal, Paul Servais, Annaëlle Winand.

Découvrez nos reporters étudiants 2018!

Nos reporters étudiants sont de retour pour le Congrès 2018! Mis sur pied pour offrir une opportunité à des étudiants, nouvellement membres de l’AAQ, de s’intégrer plus facilement à cette rencontre annuelle, le projet permet aussi de s’assurer d’une diffusion continue de contenu en direct du congrès par les tweets et les comptes rendus quotidiens produits par nos reporteurs. Ceux-ci vont également écrire des comptes rendus plus développés de certaines conférences pour notre blogue Convergence dans les semaines suivant le congrès.

Découvrez ici-même les reporters 2018!

 

Léandre Alain

Léandre Alain

Reporter étudiant 2018

Mon nom est Léandre Alain, et je suis un mordu d’archivistique! Diplômé du baccalauréat en Histoire à l’Université Laval depuis 2016, j’ai découvert en début d’année 2017 l’univers incroyable qu’est l’archivistique. Le domaine me fait découvrir un monde nouveau, exigeant à la fois rigueur et intuition, et permettant l’application précise de techniques d’analyse.

J’ai acquis durant la dernière année quelques expériences professionnelles en gestion documentaire. J’ai occupé, l’été passé, un poste comme technicien en documentation et archives pour une petite entreprise de la ville de Québec. Cette opportunité m’a permis d’acquérir une expérience concrète de la gestion de documents, tant sur le plan de mise en place d’un système de gestion, que sur les thèmes de conservation et de classification. De plus, j’ai récemment eu la chance d’occuper un poste comme agent en documentation (aide archiviste) pour la Commission Scolaire Central Québec.

Pour le moment, je suis en voie de terminer mon certificat en Archivistique à l’Université Laval. Mon stage, en mai prochain, se déroulera au Service de la gestion des documents et des archives de la Ville.

Émeline Levasseur

Émeline Levasseur

Reporter étudiante 2018

Étudiante en maîtrise à l’EBSI à l’Université de Montréal, je suis arrivée au Québec en août dernier suite à ma diplomation de l’École Nationale des Chartes (ENC), en France, où j’étudiais les humanités numériques. Historienne de formation, j’ai décidé de poursuivre mes études en archivistique après avoir découvert le monde des archives pendant un stage, mais je voulais aussi y inclure la dimension numérique. C’est pour cette raison que j’ai choisi l’École Nationale des Chartes. L’existence d’un partenariat entre l’EBSI et l’ENC m’a permis d’une part de découvrir l’archivistique québécoise et d’autre part, d’élargir et d’approfondir mes connaissances dans les aspects de gestion des archives courantes et intermédiaires.

Il va de soi qu’avec ma formation, je suis intéressée par les aspects numériques de l’archivistique, notamment dans la description et la diffusion ; mais je m’apprête à découvrir la gestion intégrée de documents grâce au stage de fin d’étude.

Enfin, je suis réellement enthousiaste de pouvoir profiter de cette expérience en devenant reporter au Congrès de l’AAQ !

Alexandre Soucy

Alexandre Soucy

Reporter étudiant 2018

Le congrès approche à grand pas et c’est en tant que reporter-étudiant, en compagnie de deux de mes collègues, que j’y participerai pour la première fois.

Avec un stage qui se déroulera conjointement à l’évènement, je terminerai mon certificat en archivistique et, dans la foulée, un baccalauréat par cumul enrichi d’une mineure en littérature de langue française et d’un certificat en traduction. Au-delà de ces deux disciplines d’analyse et de rédaction, l’univers des archives a su se camper au centre de mes ambitions professionnelles et constitue aujourd’hui le filon directeur de ma future carrière.

Fébrile à l’idée de m’impliquer et de faire mon entrée dans le monde de la gestion documentaire, j’espère avoir bientôt l’opportunité d’échanger avec les acteurs de la profession et ainsi améliorer ma connaissance du milieu et des enjeux qui attendent les jeunes, et moins jeunes, diplômés archivistes.

Au plaisir de vous rencontrer!

Hébergement

Dans le cadre de la tenue du congrès, l’Association des archivistes du Québec a des ententes avec trois hôtels près du Centre Expo Cogeco. Un certain nombre de chambres sont réservées pour les participants au congrès jusqu’au 29 avril. Après cette date, les chambres libres seront libérées.

Hôtel Times

530, rue Saint-Amant, Drummondville
Téléphone : 819 474-5555, Sans frais : 1 844 474-5550
Prix : Chambre Grand Confort : 146 $/nuitée (taxes non incluses)
Suite Vertige : 162 $/nuitée (taxes non incluses)
Heure d’arrivée : 15 h, heure de départ : 12 h (midi)
Pour réserver, appeler ou envoyer un courriel en mentionnant le code du groupe : AAQ290518

Hôtel Dauphin

600, Boul. St-Joseph, Drummondville
Téléphone : 819 478-4141, sans frais : 1 800 567-0995
Site web sécurisé : (Identifiant : aaq0518 ; Mot de passe : aaq0518)
Prix : 110 $/nuitée (taxes non incluses)
Frais pour une personne additionnelle : 10 $
Heure d’arrivée : 16 h ; heure de départ 12 h (midi)

Hôtel Comfort Inn

1055, rue Hains, Drummondville
Téléphone : 819 477-4000
Courriel : cn324@whg.com
Prix : 114 $/nuitée (taxes non incluses)
Frais pour une personne additionnelle : 10 $
Déjeuner chaud (gratuit) : 6 h 30 à 9 h 30 am
Heure d’arrivée : 15 h ; heure de départ 12 h (midi)

Programme préliminaire et inscriptions

Le programme préliminaire du congrès 2018 à Drummondville est maintenant disponible! C’est donc le moment de vous inscrire en visitant la boutique de l’AAQ : archivistes.qc.ca/categorie-produit/congres


Télécharger le programme préliminaire

Dates butoirs pour l’inscription au congrès

  • Inscriptions lève-tôt : jusqu’au 30 mars
  • Inscriptions régulières : jusqu’au 27 avril
  • Inscriptions tardives : du 28 avril au 26 mai inclusivement

Modalités d’annulation

  • Annulation sans pénalité : jusqu’au 1er mai inclusivement.
  • Pour annuler votre inscription après cette date (2 au 22 mai), des frais de 100$ s’appliquent (pénalité).
  • Aucune annulation possible à compter du 23 mai.
  • Pour annuler votre inscription, veuillez communiquer avec le secrétariat à infoaaq@archivistes.qc.ca ou par téléphone 418-652-2357

Tarifs d’inscription

Pour vous inscrire, visitez la boutique en ligne de l’AAQ : archivistes.qc.ca/categorie-produit/congres
Si vous désirez payer par chèque, contactez directement le secrétariat (418-652-2357 ou infoaaq@archivistes.qc.ca).

Mise à jour d’inscription

Pour nous faire connaître une modification dans les conférences choisies lors de votre inscription, veuillez communiquer avec le secrétariat en indiquant les changements apportés à : infoaaq@archivistes.qc.ca

Étudiants : le Congrès 2018 de l’AAQ vous attend!

Le prochain congrès annuel de l’Association des archivistes du Québec aura lieu du 30 mai au 1er juin 2018, autour du thème : « La puissance des archives : investir, performer, rentabiliser ».

En tant que représentante des membres étudiants et responsable des communications, nous nous joignons au Comité organisateur du Congrès pour inviter les étudiants et les nouveaux diplômés à participer au congrès par une communication à la session étudiante ou en tant que reporter étudiant.

 

Session étudiante

Cette édition du Congrès souhaite se pencher sur ce que le domaine privé apporte à notre milieu et entend mettre en valeur, entre autres, la profitabilité et la compétitivité d’une bonne gestion des documents et archives.

Ainsi, nous vous invitons à communiquer sur des sujets qui pourraient s’orienter autour de cette thématique.

Le thème de votre conférence pourrait aussi se baser sur un retour d’expérience lors d’un stage ou d’un emploi, un sujet exploré dans le cadre d’un travail universitaire, une présentation issue de travaux de session, ou encore des lectures sur un sujet archivistique.

Vous avez jusqu’au 16 février 2018 pour soumettre votre proposition de communication. Pour connaître tous les détails, consultez l’appel de communications :

Télécharger l’appel de communications pour la session étudiante en cliquant ici.

Reporteurs étudiants

Vous êtes avez une bonne capacité de rédaction et vous êtes à l’aise avec les réseaux sociaux? Devenez reporteur étudiants lors du Congrès 2018 et assistez gratuitement au Congrès!

Pour cela, vous devez être membre étudiant ou en voie de le devenir. Saisissez cette belle occasion de rencontrer des professionnels du milieu et de partager votre vision du Congrès.

Vous avez jusqu’au 23 février 2018 pour soumettre votre candidature. Pour connaître tous les détails, consultez l’appel de candidatures :

Téléchargez l’appel de candidatures pour les reporters étudiants en cliquant ici.

 

Au plaisir de vous compter parmi nous au Congrès 2018!

Albe Guiral, représentante des membres étudiants
Sarah Bellefleur Bondu, responsable des communications du congrès

Appel de communications

Appel de communications
La puissance des archives : investir, performer, rentabiliser

 

Bonjour à tous!

Avant tout, une citation puisée de mon univers « geek ».
« Un grand pouvoir amène de grandes responsabilités » Benjamin Parker – Spiderman

Elle exprime le sentiment grandissant que je porte en tant qu « El presidente » de votre congrès annuel de l’AAQ de 2018.

Vous trouverez joint à ce message, l’appel de communications officiel.

En dépit du ton léger que j’utilise, j’ai bon espoir que vous devinez le sérieux de l’organisation du congrès. Jusqu’à maintenant, l’ambiance du comité organisateur se définie d’une atmosphère entre le plaisir et l’innovation le tout combiné à une rigueur dans notre démarche.

Je souhaite que les candidats et les éventuels conférenciers puissent hériter de notre humeur et notre volonté d’offrir quelque chose de nouveau à nos membres.

Notre objectif est de vous armer de connaissances, d’expériences et du savoir issu, certes, des domaines archivistiques, mais aussi de ceux qui gravitent autour afin de rendre tout puissant le pouvoir des archives et ainsi inciter l’investissement, démontrer sa rentabilité et aider à la performance du milieu donné.
Finalement, je m’engage à vous communiquer régulièrement l’évolution du congrès via les différentes plateformes de l’AAQ.

Au nom du comité organisateur, on se voit très bientôt.

Jonathan Guilbault
Président du 47e congrès annuel de l’AAQ.


 

47e CONGRÈS DE

L’ASSOCIATION DES ARCHIVISTES DU QUÉBEC

30 MAI AU 1er JUIN 2018

 

 

 

Appel de communications

La puissance des archives : investir, performer, rentabiliser

 

Spontanément, l’association des mots « puissance » et « archives » peut sembler surprenante. Il en est de même pour les mots « bénéfice », « profitable » et « compétitif », qui semblent naturellement associer au milieu des affaires. Pourtant, la gestion des documents et des archives historiques est une activité profitable et rentable dans laquelle les organisations ont avantage à investir.

Le 47e Congrès se tiendra sous le thème La puissance des archives : investir, performer, rentabiliser. Vous êtes invités à soumettre une proposition de communication qui mettra en valeur, entre autres, la profitabilité, la rentabilité et la compétitivité de la gestion des documents administratifs, de la gestion intégrée des documents par des progiciels performants et de la gestion des archives historiques au sein des organisations, afin d’en améliorer l’efficience de leurs processus d’affaires.

 

Modalités de soumission des propositions de communication

Types de communication souhaitée :

  1. Conférence de 1 heure, suivie d’une période de questions de 15 minutes
  2. Séance de perfectionnement d’une demi-journée (2 h 30)
  3. Autre proposition (Veuillez communiquer avec Sophie Morel pour discuter du format de la proposition avant de la soumettre)

Conférenciers : Maximum de deux conférenciers par bloc horaire

 

Contenu des propositions de communication

  1. Titre et résumé de la communication de 400 mots maximum (afin de normaliser toutes les propositions, nous vous invitons à écrire au « nous » au lieu du « je »).
  2. Indication du choix du type de communication (A. conférence, ou B. séance de perfectionnement)
  3. Brève notice biographique sur le ou les conférenciers (nom, institution, titre, formation générale, expérience, engagement) de 100 mots maximum.
  4. Indication de l’équipement requis (internet, projecteur, écran de projection, ordinateur, micros, tableaux, tables pour les participants, etc.)

 

Réception et analyse des propositions de communication

Les propositions de communication doivent être envoyées au plus tard le 12 novembre 2017 à Sophie Morel : sophie.morel@banq.qc.ca. Un accusé de réception sera envoyé aux auteurs.

Le comité du programme analysera les propositions de communications reçues jusqu’au début janvier 2018. Une réponse sera transmise aux auteurs au plus tard le 12 janvier 2018.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec Sophie Morel par courriel (sophie.morel@banq.qc.ca) ou téléphone (1-800-363-9028, poste 6336).

 

Calendrier

5 septembre 2017 Lancement de l’appel de communications
12 novembre 2017 Date limite de réception des propositions
Au plus tard le 12 janvier 2018 Réponse du Comité du programme aux auteurs
Février 2018 Publication du programme préliminaire
15 avril 2018 Date limite pour l’envoi des présentations et communications

 

Pour télécharger le PDF de l’appel : AAQ_appel_communication2018.pdf

Dévoilement !

Pour la première fois, ce sera Drummondville qui aura le plaisir de nous accueillir pour notre 47e congrès !

Non seulement c’est une première dans le cas de la ville choisie, mais c’est également une première pour le président du comité organisateur. Notre meneur pour 2018 est Jonathan Guilbault, archiviste à la Ville de Drummondville.

Sa vision pour 2018 en ses propres mots : « Oui, Drummondville ! Je suis bien content de vous inviter dans ma Ville natale ! Je sais pertinemment que pour plusieurs, elle se résume à un arrêt routier lors d’un voyage sur l’autoroute 20. Toutefois, j’aimerais profiter de l’occasion du congrès pour vous la faire découvrir au-delà d’un bref passage de 10 minutes entre Québec et Montréal. L’établissement hôte choisi pour vous accueillir est le Centrexpo Cogeco, situé dans le centre-ville près de l’autoroute. Tout neuf, tout reluisant ! Le bâtiment n’a que trois ans et il est devenu l’endroit par excellence pour un événement comme le nôtre. Statistiquement, 70 % de la population du Québec habite à moins de 90 minutes de Drummondville… on met donc beaucoup d’attente de voir au moins 70 % des membres de l’AAQ présent à ce congrès !»

 

 

 

 

 

L’information essentielle à noter dans votre agenda : mercredi 30 mai 2018, jeudi 31 mai 2018 et vendredi 1er juin 2018 !

Comité organisateur

  • Jonathan Guilbault, président
  • Émilie Fontaine, responsable du comité des actes
  • Christine Turgeon, responsable du comité de logistique
  • Dave Gardner
  • Sophie Morel, responsable du comité du programme
  • Maryse Dompierre, responsable de l’accueil
  • Nancy Caroll
  • Sylvie Boucher
  • Sarah Bellefleur
  • Cindy Desjardins
  • Catherine Vaillancourt
  • Marie-Élaine Mathieu
  • Nicolas Chantigny

 

Thème

En premier lieu, la réflexion derrière le thème a débuté avec l’idée de sortir l’archiviste ou le gestionnaire de documents de sa zone de confort, d’explorer un aspect sous-estimé. Les questions que l’équipe s’est posées :

Comment ça se passe dans le domaine privé ?

C’est quoi les défis de nos confrères dans ce domaine ?

Quelles solutions ont-ils développées ?

Comment faire pour se rendre attrayant et parler le langage de nos clients ?

Comment comprendre le domaine des affaires qui doit être profitable, mais qui n’a pas d’obligations légales de gérer ses archives ?

Comment leur démontrer qu’une saine gestion de leurs archives pourrait leur faire épargner BEAUCOUP ? (Temps, argent, batailles juridiques)

Par la suite, l’équipe cherchait une phrase pour attirer l’attention des entrepreneurs. Le premier mot choisi a été investir ; de ce mot est venu le thème soit :

La puissance des archives : investir, performer, rentabiliser

Par ce titre, le comité organisateur veut évoquer la confiance en nos compétences, la détermination de notre volonté de s’inscrire comme acteur profitable certes à la société, mais aussi dans un contexte d’affaires.

On veut convaincre que l’archiviste est un incontournable pour tout organisme qui désire prospérer !

C’est donc un rendez-vous, l’an prochain, à Drummondville, le 30 mai !